Atelier couleurs : le pastel
Atelier couleurs : le pastel
Ce qui vous rend unique - et potentiellement génial - ce ne sont pas vos connaissances : c'est votre point de vue. Et votre capacité à relier entre elles des choses que personne n'avait connectées avant vous. C’est la base de la créativité et c’est ce qu’on apprend en associant les couleurs selon l’approche de Beya, héritée du courant artistique des Nabis. Elle a imaginé pour Traverses un atelier où jouer avec les couleurs pour stimuler sa créativité. À la fin du cours vous aurez créé votre gamme colorée personnelle sur une mini-toile et fait des connexions inédites. Tremble, Matisse, tremble !
25€
Acheter Offrir Valider le cours avec un code cadeau
Cours d'1h
Accès illimité pour toujours

Cultiver sa spontanéité créative
Associer les couleurs (et les idées) différemment
Se lancer sans pouvoir gommer
Créer une mini œuvre au pastel
Le professeur
Beya Rebaï

Beya Rebai est une illustratrice très demandée : sur son compte Instagram (plus de 100 000 abonnés), dans la presse (The Guardian, The New Yorker, The New York Times…) et dans les galeries de Paris ou Londres.


Le matériel :
C'est le moment de dépoussiérer vos feutres, vos palettes de crayons de couleurs ou de peinture... La qualité du matériel n’a pas d'importance (pour rappel, Basquiat utilisait du carton pour ses toiles !), le principal est d’avoir un éventail de nuances assez important, entre 10 à 15 couleurs par exemple. Pour les premiers de la classe qui voudraient remplir leur trousse, on vous souffle quand même la référence des pastels utilisés par Beya : les Neocolor de la marque suisse Caran d'Ache. Une photo de vacances, un paysage qui vous a marqué lors d'un voyage, le lieu où vous avez grandi... Prévoyez aussi une photo imprimée de(s) l’endroit(s) que vous souhaitez représenter pour vous aider à construire votre paysage coloré.
La citation de Beya :
"J'aime la spontanéité que permettent les pastels. Le fait qu'ils ne se gomment pas, qu'on ne peut pas revenir en arrière." Beya Rebai (Télérama).
Plein les yeux :
Elle est courtisée par la presse anglo-saxonne (elle est publiée dans The Guardian, The New Yorker, The New York Times…). Elle a sorti un papier peint qu'on rêve de coller au-dessus de notre lit. Mais ce qui donne encore plus envie de suivre l'atelier de Beya Rebaï, c'est encore son compte insta.
Ces cours aussi peuvent vous intéresser
œil qui cligne œil en forme d'étoile
bouche
Plus de créativité dans votre boite mail
C’est déjà ça.